Promotion et organisation du don d’organes

Le saviez-vous ?

Depuis 1998, au  CH de Cannes:

  • 37 prélèvements multi-organes aboutis
  • 128 greffons attribués
  • 73 personnes vivant avec un greffon fonctionnel

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus (CHPOT) par :

En savoir + sur le sujet : www.dondorganes.fr

Informations pratiques

Médecin référent : Dr Philippe de JACGER

Accès au service de la Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus : ascenseur C – 1er étage

Téléphone : 04 93 69 76 94 ou 06 79 46 25 51
E-mail : coordination@ch-cannes.fr

Le don d’organes et de tissus

De nombreux patients ont besoin d’une greffe. Ce don leur offre l’espoir d’une guérison, d’une seconde vie ou d’une amélioration de leur état de santé.

Les prélèvements et les greffes d’organes et de tissus sont coordonnés par l’Agence de la Biomédecine, établissement public national placé sous la tutelle du Ministère des Solidarités et de la Santé.

L’hôpital de Cannes Simone Veil fait partie des établissements autorisés à effectuer des prélèvements d’organes et de tissus. La Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus, qui gère cette activité au sein de l’établissement,  a obtenu en 2014 la certification des coordinations hospitalières délivrée par l’Agence de la biomédecine. Elle coordonne les prélèvements sur l’hôpital, forme et sensibilise nos professionnels au don et participe à la sensibilisation du grand public à travers des manifestations, des interventions dans des écoles…

En matière de dons et de greffes d’organes, la loi française prévoit que la volonté du défunt prime sur toutes les autres. Toute personne qui n’a pas manifesté son refus de son vivant est consentante au don d’organes et de tissus après sa mort.

Si vous y êtes opposés, le principal moyen est de vous inscrire sur le Registre National des Refus géré par l’Agence de la biomédecine. (le registre des refus)

Vous pouvez également faire connaitre votre refus en le communiquant à vos proches. L’important est de leur en parler car dans tous les cas c’est vers eux que la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus se tournera pour connaitre votre décision.

En France le don d’organes est anonyme et gratuit.

Le plus souvent, les organes sont prélevés en cas de mort encéphalique, c’est-à-dire en cas de destruction définitive du cerveau. Il n’y a pas de limite d’âge pour le don mais les organes et les tissus donnés doivent être sains.
Les organes prélevés sont attribués à des malades en attente de transplantation ou de greffe, figurant sur une liste nationale d’attente.