Qualité et sécurité des soins

Notre politique, reflet d’un engagement de la communauté hospitalière dans la promotion de la démarche d’amélioration continue de la qualité

Le centre hospitalier de Cannes est attentif à l’amélioration permanente de la sécurité et de la qualité des soins. Il met ainsi en œuvre une démarche qualité déclinée au sein de la Politique Qualité Risques 2018-2022. L’engagement de nos professionnels est au cœur de cette démarche.

Nous nous donnons des objectifs priorisés et traduits en plans d’actions, partagés par tous.

Nous faisons tout pour réinventer nos pratiques et compétences :

  • L’optimisation des parcours patients et l’amélioration de la performance des prises en charge
  • La primauté de l’expérience vécue par le patient 
  • Une pratique d’évaluation intégrée de façon familière, implicite et durable à la pratique quotidienne
  • Des démarches de management global de la qualité cohérentes et étendues à tous les secteurs d’activité, jusqu’aux processus de management (fonctions RH, logistiques …)
  • Une déconcentration des décisions et des actions
  • Un dispositif de signalement des événements indésirables associés aux soins institutionnalisé, encadré et efficient, appuyé sur des démarches structurées d’analyse et de retours d’expérience
  • Le développement d’une protocolisation garante de l’harmonisation des prises en charge et du partage de supports
  • Le renforcement de la culture de la traçabilité des actes et actions de prises en charge
  • Une structuration de projets dans une dynamique institutionnelle et pluriprofessionnelle de progrès

Notre système qualité évolue en permanence pour rester attentif aux besoins, et il est aujourd’hui solide, cohérent et porteur de résultats !

Derrière chaque regard de nos patients existe l’histoire d’une vie
Derrière chaque parcours s’inscrit l’avenir de nos enfants
Sachons leur offrir notre écoute et les faire sourire
Travaillons en collaboration avec les autres professions, respectons les  « best practices »,
développons nos compétences
Soyons intègres, respectueux et bienveillants
Soignons à chaque instant, pour tout moment
Car soigner est un engagement, pas un travail !

Nos indicateurs de Qualité et de Sécurité des Soins (IQSS)

Ces indicateurs nationaux, développés par la Haute Autorité de Santé, sont des outils d’aide à la décision et d’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients, permettant aussi une comparaison inter-établissements.

Ils permettent d’objectiver et de valoriser l’impact de notre politique qualité et sécurité des soins, avec la possibilité d’un financement à la qualité, à la hauteur de nos résultats.

Accéder aux résultats des indicateurs pour l’amélioration de la qualité et sécurité des soins en cliquant ci-dessous :

Le Centre Hospitalier de Cannes s’inscrit, comme les autres établissements, dans les procédures de certification gérées par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Liens utiles : Les différents documents sont consultables sur le site de la Haute Autorité de Santé : www.has-sante.fr

Chiffres-clés dans le cadre de notre démarche de gestion des risques

Sur l’année 2019, 920 Evénements Indésirables ont été déclarés en ligne par nos équipes et ont permis d’identifier les situations à risque ayant pu perturber ou retarder le processus de prise en charge de patients.

Parmi ces 920 déclarations,

  • 43 ont été caractérisées en Evénements Indésirables Graves (dont 30 aux conséquences limitées) et ont fait l’objet d’une attention particulière dans leur traitement.
  • 38 analyses collectives ont été réalisées avec les professionnels concernés selon des méthodologies qualité éprouvées sur le plan national :
  • Revue de Mortalité et de Morbidité (RMM)
  • Revue des Erreurs liées aux Médicaments Et Dispositifs Médicaux associés (REMED)
  • Analyse des causes profondes des événements indésirables (ALARM).

Chaque analyse collective  pluridisciplinaire a fait l’objet d’un plan d’actions d’amélioration avec un suivi concret de la mise en œuvre, pour éviter de reproduire l’évènement.

Notre dispositif de gestion des évènements indésirables repose sur un réseau de professionnels hospitaliers référents formés ; articulé autour de 23 vigilances réglementaires et institutionnelles.

Cette organisation pérenne permet une implication de tous les services de l’hôpital (de soins, logistique, technique, administratif) et une maîtrise de la gestion des évènements indésirables graves (EIG), notamment ceux associés à des soins (EIGAS).

Ces signalements sont encadrés par une charte d’incitation au signalement, partagée par notre communauté hospitalière.

Instances relatives à la qualité et à la sécurité des soins

Le centre hospitalier de Cannes est doté d’instances compétentes pour l’examen des questions relatives à la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, ainsi qu’aux conditions d’accueil et de prise en charge des usagers.

Conformément à la mission de la commission médicale d’établissement (CME) de contribuer à l’amélioration de la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, ces commissions sont constituées comme des sous-commissions de la CME. Y participent notamment des représentants médicaux qui rendent compte des actions mises en place à la CME.

Ces instances, la plupart régies par des dispositions réglementaires, sont principalement les suivantes :

Le comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN)

Il définit la politique de prévention des infections nosocomiales ou infections associées aux soins.

Les axes prioritaires de la prévention du risque infectieux veillent à garantir la qualité et la sécurité des soins délivrés à tous les patients et résidents par la maitrise :

  • du risque infectieux lié aux actes invasifs,
  • du risque de transmission des agents infectieux de personne à personne,
  • du risque infectieux lié à l’environnement.

L’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière (EOHH) se mobilise au quotidien dans la mise en oeuvre de ces actions prioritaires, en collaboration avec les équipes médico-soignantes partenaires.

La commission chargée de la sécurité transfusionnelle et de l'hémovigilance (CSTH)

Elle a pour mission de contribuer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité transfusionnelle des patients. Chaque acte transfusionnel doit être réalisé selon les recommandations de bonnes pratiques professionnelles.

Elle veille à la mise en oeuvre de règles d’hémovigilance qui couvrent l’ensemble le de la chaine transfusionnelle, relayées par des référents dédiés dans chaque service clinique.

Le comité de lutte contre la douleur et soins de support (CLUDS)

Le CLUDS a pour mission d’aider à la définition d’une politique de soins cohérente en matière de prise en charge de la douleur ainsi qu’à la promotion et à la mise en œuvre des actions dans ce domaine.
Il n’a pas pour mission de prendre en charge directement la douleur, laquelle relève des structures de soins et structures spécialisées de traitement de la douleur.
Les responsabilités du CLUDS sont de proposer les orientations les mieux adaptées pour améliorer la prise en charge de la douleur et le développement des soins palliatifs ou soins de support.
Pour répondre aux besoins individualisés des patients, le CLUDS permet de développer des méthodes thérapeutiques de lutte contre la douleur ainsi que des méthodes alternatives telles que l’analgésie loco-régionale, la cryothérapie, le yoga, l’hypnose.
Le CLUDS s’appuie sur un réseau de référents médicaux et soignants dans les services pour accompagner les équipes dans la mise en œuvre de ces objectifs opérationnels

Le comité de liaison en alimentation et nutrition (CLAN)

Le C.L.A.N, structure transversale composée de différents professionnels et de représentants des usagers, a pour mission de participer par ses avis et ses propositions à l’amélioration de la prise en charge nutritionnelle des patients/résidents et à la qualité de l’ensemble de la prestation alimentation nutrition.

Le C.LA.N organise également des actions de formation dans ce domaine.

La cellule d'identitovigilance opérationnelle (CVIO)

Elle veille à la poursuite de la démarche d’amélioration de la sécurité, de la qualité et de la continuité des soins en assurant une identification fiable du patient à toutes les étapes de sa prise en charge. Elle met tout en oeuvre pour réduire le risque d’erreur sur l’identification de la personne prise en charge. Elle s’assure de l’accès à l’ensemble des informations concernant un patient, en minimisant le risque de méconnaître une partie des données.

Elle contribue, par ses actions, à faciliter et à sécuriser les échanges d’informations médicales et administratives à l’intérieur du système d’information et auprès des correspondants externes et donc contribuer à l’interopérabilité des systèmes d’information de santé en matière d’Identitovigilance.

La commission du médicament et des dispositifs médicaux stériles (COMEDIMS)
Elle élabore des priorités thérapeutiques pour formaliser une politique cohérente du médicament et des dispositifs médicaux stériles de l’établissement.

Elle élabore des recommandations en matière de prescription et de bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux stériles et de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse (effets indésirables provoqués par la prise d’un ou plusieurs médicaments).

Elle met en œuvre un système d’assurance qualité de la prise en charge médicamenteuse : évaluation du respect du bon usage des produits et des pratiques pharmaceutiques, identification des médicaments à risques et élaboration du livret du médicament, analyse des erreurs médicamenteuses…