Centre Hospitalier de Cannes

Notre Politique Qualité et Gestion des risques

Placé sous l’égide de la Commission Médicale d’Etablissement, le projet stratégique de management global de la qualité et des risques du Centre Hospitalier de Cannes pour 2010-2014 est avant tout tourné vers le service rendu au patient et s’inscrit naturellement dans la nouvelle organisation hospitalière issue de la loi HPST.

Historiquement, notre politique qualité s’est déployée à travers la procédure de certification et les vigilances sanitaires.

Les vigilances sanitaires

    Les vigilances sanitaires contribuent largement au dispositif de sécurité sanitaire. Elles ont pour mission d’assurer la surveillance et l’évaluation des incidents et effets indésirables ou des risques d’incidents ou d'effets indésirables mettant en cause un produit de santé et de prendre toute mesure afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent.

    L’activité hospitalière est placée sous une vigilance constante. Cette vigilance est organisée par secteurs d’activité (vigilance contre les infections, le risque anesthésique…) avec des responsables qui coordonnent les actions et les évaluations.

    Chacune de ces vigilances s’intègre dans un processus coordonné de veille sanitaire qui permet de garantir la sécurité des soins, des produits et des dispositifs utilisés.

    L'Hémovigilance a pour objet la surveillance de la chaîne transfusionnelle, depuis la collecte du sang et de ses composants jusqu’au suivi des receveurs. Le comité de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance (CSTH) est en charge de cette vigilance.

    La Pharmacovigilance a pour objet la surveillance du risque d’effets indésirables résultant de l’utilisation des médicaments. La Commission du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles (COMEDIMS) est en charge de cette vigilance.

    L'infectiovigilance : Les infections nosocomiales sont des infections contractées lors d’un séjour à l’hôpital. Elles touchent 5 à 10 % des patients hospitalisés et peuvent être graves. Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) est en charge de cette vigilance.

    L'anesthésiovigilance consiste à observer la période encadrant une opération et à gérer le risque anesthésique.

    La radiovigilance : Ce dispositif inclut l’ensemble des procédures visant à encadrer les aspects liés à l’utilisation des rayonnements ionisants à des fins médicales.

    La matériovigilance a pour objet la surveillance des incidents ou risques d’incidents pouvant survenir lors de l'utilisation d’un dispositif médical, c’est-à-dire d’un instrument, d’un appareil, d’un équipement.

    La Biovigilance a pour objet d’assurer la sécurité des organes et tissus prélevés, et de s’assurer de la qualité et du respect des pratiques jusqu’au suivi du patient greffé.

    La réactovigilance a pour objet la surveillance des incidents et risques d’incidents résultant de l’utilisation d’un dispositif médical de diagnostic en laboratoire, notamment les produits dénommés « réactifs », utilisés notamment par les laboratoires d'analyses médicales.

Le Centre hospitalier de Cannes s’investit une gestion globale des vigilances et des risques, pour la qualité de soins et votre sécurité.

Les axes stratégiques de la qualité et de la gestion des risques 2010 à 2014

  • renforcer la qualité de la prise en charge et du service médical rendu au patient
  • conforter les protocoles de soins et de prise en charge pour prévenir les risques, sécuriser nos processus et mieux prendre en compte les vigilances
  • mettre en place des outils de gestion du processus qualité
  • optimiser notre politique clientèle pour donner confiance et fidéliser nos clients
  • réussir la 3ème itération de la certification du CHC par la HAS
    Le projet de management de la Qualité et de la maîtrise des risques s’articule autour de 4 thématiques :
  • la Qualité
  • la Sécurité et Gestion des risques
  • la Satisfaction et écoute client
  • l’Evaluation et la performance
    Il comporte 5 axes stratégiques visant la consolidation de nos acquis et le ciblage de nos efforts sur des priorités :
    Afin de mettre en œuvre ces orientations, chaque axe est décliné en objectifs opérationnels pour lesquels le Centre hospitalier de Cannes a élaboré un programme d’actions prioritaires. A titres d’exemples :
    • Favoriser la mise en œuvre des prises en charges spécifiques des soins (cancérologie, éducation thérapeutique soins palliatifs, douleur, troubles nutritionnels, escarres…)
    • Conforter l’organisation et le fonctionnement des sécurités sanitaires (opérationnalité du dispositif de veille sanitaire, coordination des vigilances sanitaires, infections nosocomiales)
    • Renforcer les relations avec les usagers et les associations (conforter la place des usagers dans les projets, la satisfaction et l’information du patient)
    • Poursuivre la politique d’Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) (généralisation de l’EPP, mise en place d’une commission dédiée)
    • Redynamiser et faire vivre « un espace éthique » au sein de l’établissement
    • Garantir la qualité et la sécurité des soins au patient (politique d’optimisation de la gestion et du codage du dossier patient, politique de bonne identification du patient, sortie patient et relations avec les médecins de ville)
    • Améliorer la qualité des prestations hôtelières, de confort et d’environnement des usagers
    • Mettre en œuvre les actions destinées à accroître la sécurisation du circuit du médicament (conformité aux audits du contrat de bon usage du médicament, généralisation de l’analyse des erreurs médicamenteuses)

Les usagers de l’hôpital ont été associés à la définition de cette politique par l’intermédiaire des représentants des usagers (Espace des Usagers). Ils seront également associés à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation de cette politique.

L’Evaluation des pratiques professionnelles

Parallèlement aux actions mises en place dans le cadre du projet de management Qualité et Gestion des Risques, les professionnels, qu'ils soient médecins ou soignants, mettent en place au sein de leurs équipes des démarches d'évaluation des pratiques professionnelles (dites EPP).

Conduire une démarche d'EPP consiste pour les professionnels à porter un regard critique et à analyser leurs pratiques pour en améliorer la réalisation.

Le Centre hospitalier de Cannes construit le dispositif nécessaire au déploiement des démarches d’évaluation des pratiques professionnelles. Une Commission de l’Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) et du Développement Professionnel Continu (DPC) est en cours de mise en place.

    La Commission Médicale d’Etablissement place l’analyse, la prévention des risques et l’EPP au cœur de sa stratégie. Elle veille à :
  • Intégrer parfaitement la démarche au quotidien des acteurs
  • Garantir le dispositif
  • Evoluer d’une action ponctuelle vers un programme continu
  • Développer une EPP collective, pluridisciplinaire et multicatégorielle
  • S’appuyer sur le système d’information (suivi d’indicateurs) afin d’alléger la charge de travail
  • Assurer la veille réglementaire afin d’adapter en permanence les conditions d’engagement des professionnels de santé.

Actuellement, l’établissement a initié des démarches EPP, l’objectif étant de pouvoir généraliser ces pratiques à l’ensemble des secteurs d’activité et de pouvoir en mesurer concrètement l’impact.

    Pour illustrer plus concrètement les différents contenus des démarches EPP du Centre hospitalier de Cannes, voici quelques exemples de thématiques traitées :
  • Prise en charge du syndrome coronarien aigu (chemin clinique)
  • Amélioration de la prise en charge de l’insuffisance respiratoire chronique (chemin clinique)
  • Revue de Mortalité-Morbidité en cardiologie, gynécologie-obstétrique-anesthésie - pédiatrie (RMM)
  • Revue de pertinence des prescriptions d’hémoculture
  • Autres sujets traités : prise en charge de la douleur et dépistage des troubles nutritionnels, suivi des pratiques en transfusion sanguine, conformité des bons de demandes d’examens d’imagerie, évaluation des prescriptions de Vancomycine, évaluation de la prescription médicamenteuse chez les personnes âgées hospitalisées dans les services de long séjour, prise en charge d’escarres… (audits)
      Rechercher :

      Notre offre de soins

      Trouver un service

      Trouver un service

      Vos consultations

      Prendre rendez-vous

      Venir à l'hôpital

      Plans d'accès