Centre Hospitalier de Cannes

Semaine de la Sécurité des Patients du 26 au 30 nov. 2012

Focus - Publié le 22 November 2012

L’HOPITAL DE CANNES S’ENGAGE AUX COTES DES PATIENTS POUR DES SOINS PLUS SURS

 

L’Hôpital de Cannes participe pour la 2ème année consécutive à la semaine nationale de la sécurité des patients initiée en 2011 par le Ministère de la Santé (direction générale de l’offre de soins - DGOS) afin de rappeler que la sécurité des soins apportés aux patients est un objectif majeur pour l’ensemble des acteurs du système de santé.

Cette année, la campagne de sensibilisation est déclinée pour le patient, mais également pour le professionnel de santé, et repose sur les thèmes suivants :

-         bien utiliser les médicaments

-         favoriser la communication entre les professionnels et les patients

-         soulager la douleur

-         l’hygiène des mains

 

Au cours de cette semaine, les professionnels de l’Hôpital de Cannes organisent les manifestations suivantes :

 

Lundi 26 novembre

Une enquête est menée dans certains services de soins, portant sur la prise en charge de la douleur auprès des patients hospitalisés depuis plus de 24 heures et des professionnels médicaux et paramédicaux. Cette enquête est menée par le Comité de lutte contre la douleur de l’Hôpital de Cannes.

Les résultats seront analysés et présentés lors de la conférence « regards croisés sur la douleur » qui se tiendra le vendredi 30/11 à 11h00 en salle du Conseil. Cette conférence sera l’occasion d’échanges entre professionnels soignants et usagers.

 

Mardi 27 novembre

Des stands, tenus par les professionnels de santé médicaux et paramédicaux, seront présents de 10h00 à 16h30 dans le hall de l’Hôpital pour informer et sensibiliser le public et le personnel hospitalier aux différentes prises en charge de la douleur :

 - la prise en charge médicale et médicamenteuse

- la kinésithérapie avec le massages-détente, le TENS (Neurostimulation Electrique Transcutanée) et le coussin micro-billes

- l’aromathérapie et la luminothérapie

- la sophrologie

- la psychologie

 

Mercredi 28 novembre

Comme tous les ans, l’Hôpital de Cannes relaie la journée mondiale « hygiène des mains – mission mains propres» plébiscitée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière sera présente dans le hall de 10h00 à 17h00.

L’objectif pour le patient est de comprendre comment il peut agir sur la sécurité et prévenir les infections grâce à l’hygiène des mains.

Chaque personne venue s’informer sur le stand pourra bénéficier de l’opération « 1 friction des mains avec la solution hydroalcoolique = 1 café gratuit », café offert par notre partenaire Relais H. dans l’une des 2 cafeterias de l’Hôpital de Cannes (hall et terrasse au 2ème étage).

Cette journée se clôturera en musique avec une chorégraphie exécutée par les professionnels de l’établissement sur le thème du lavage des mains, à 17h00 dans le hall de l’Hôpital.

 

Un forum « bactéries en ville et à l’hôpital » se tiendra également à 11h00 en salle du Conseil au rez-de-chaussée de l’Hôpital. Ce forum est ouvert à tous.

Intervenants :

- Dr Dominique NERI, présidente du comité de lutte contre les infections nosocomiales de l’Hôpital de Cannes

- Dr Olivier CAPEYRON, praticien hygiéniste de l’Hôpital de Cannes

 

« L’Hôpital de Cannes est engagé dans une démarche garantissant la qualité et la sécurité des soins. Notre établissement a mis en place depuis plusieurs années une politique de prévention des infections nosocomiales et de maîtrise des bactéries résistantes aux antibiotiques. Notre programme d’actions repose sur le respect des bonnes pratiques professionnelles, une hygiène rigoureuse des mains et  un bon usage des antibiotiques. Nous mettons en œuvre une formation continue de nos professionnels ainsi qu’une évaluation de nos pratiques afin de garantir la qualité de nos soins et du service rendu au patient. 

Pour l’année 2011, comme depuis plusieurs années, l’Hôpital de Cannes est classé en A par le Ministère de la Santé pour son bilan de lutte contre les infections nosocomiales. 

Les bactéries sont des organismes vivants microscopiques, invisibles à l’œil nu, présents par milliard dans tous les écosystèmes. Certaines sont présentes dans notre environnement (eau, air, sols, etc.). D’autres colonisent en permanence notre organisme : ce sont les bactéries commensales présentes sur notre peau, nos muqueuses et dans notre tube digestif ; elles jouent un rôle de défense du corps humain en empêchant l’installation des bactéries pathogènes responsables des maladies infectieuses. Ces bactéries commensales n’occasionnent une maladie que si le sujet est fragilisé localement (plaies, brulures, piqures, actes de soins) ou si son état général est altéré. Les bactéries pathogènes peuvent être latentes chez certains sujets (« porteurs sains »).

Dès la découverte des premiers antibiotiques, les bactéries ont développé des mécanismes leur permettant de résister à ces traitements et l’utilisation irraisonnée des antibiotiques nous conduit aujourd’hui à l’existence de bactéries devenues très résistantes aux antibiotiques. Cette acquisition de mécanisme de résistance touche les bactéries commensales, comme les bactéries pathogènes.

La résistance des bactéries aux antibiotiques est due à l’utilisation abusive de ces médicaments en médecine humaine, mais également à l’utilisation massive d’antibiotiques dans l’alimentation animale (éleveurs, pisciculteurs) avec risque de transmission croissante de bactéries résistantes aux consommateurs de viandes ou de poissons d’élevage via la chaîne alimentaire.

Le principal mode de transmission des bactéries, en particulier des bactéries résistantes aux antibiotiques, est le manu-portage à partir d’un sujet infecté ou porteur sain. Tout individu peut donc être potentiellement porteur asymptomatique de bactéries multirésistantes aux antibiotiques.

Les établissements de soins accueillent des patients en grand nombre, présentant des maladies diminuant leurs défenses immunitaires et nécessitant des soins souvent lourds. Ces patients sont donc particulièrement exposés aux risques infectieux.

Les infections acquises dans les établissements de santé s’appellent des infections nosocomiales.

Les infections acquises lors de soins en ville s’appellent des infections associées aux soins.»

 

 

 

Jeudi 29 novembre

L’Hôpital de Cannes et le CCAS du Cannet proposent au public une conférence-débat traitant de la douleur chez les séniors, de sa prise en charge médicale et des thérapeutiques complémentaires.

Cette conférence se tient Salle Bel’Aube au Cannet à partir de 9h30.

 

 

De 10h00 à 14h00, un stand dans le hall de l’Hôpital permettra au public de s’informer sur la prise en charge médicamenteuse de la douleur et le bon usage des médicaments.

A 12h00, le forum « bactéries en ville et à l’hôpital » se tiendra de nouveau en salle du Conseil au rez-de-chaussée de l’Hôpital.

 

 

 

Vendredi 30 novembre

L’analyse et les résultats de l’enquête menée le lundi 26/11 seront analysés et présentés lors de la conférence « regards croisés sur la douleur » en salle du Conseil à 11h00.

Cette conférence est ouverte à tous et sera l’occasion d’échanges entre professionnels soignants et usagers.

 

En marge de ces manifestations, l’Hôpital de Cannes organise également pendant la semaine pour ses professionnels des formations dispensées dans le cadre de la formation continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher :

Nouvel Hôpital

Une nouvelle dimension

Notre offre de soins

Trouver un service

Trouver un service

Vos consultations

Prendre rendez-vous

Venir à l'hôpital

Plans d'accès