Centre Hospitalier de Cannes

Semaine Nationale du Rein

Focus - Publié le 03 March 2014

9ème "Semaine nationale du rein" du 8 au 15 mars 2014 « Mes reins, j’y tiens, j’en prends soin ! »

3 millions de personnes ont les reins malades et l’ignorent. Lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard. Pourtant, en s’informant sur des pathologies et les risques qui y sont associés et en se faisant dépister, il est possible de retarder, voire d’éviter ces maladies très lourdes (l’insuffisance rénale est souvent synonyme de dialyse et/ou de greffes).

 

Le Service de Néphrologie-Dialyse du Dr Corinne PASSERON prend en charge le patient de la consultation au suivi post-greffe et travaille en collaboration étroite avec la FNAIR (fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux).

Le Service participera comme chaque année à la semaine nationale du rein organisée pour la 9ème année consécutive par la FNAIR :

Journée d’information et de dépistage gratuit par bandelette urinaire des maladies rénales

mardi 11 mars 2014

de 10h à 16h

dans le hall de l’Hôpital de Cannes.

 

 

 

Dépister l’insuffisance rénale : pourquoi ?

L’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) est un problème de santé publique. En France, on rencontre environ 45 000 patients souffrant d’IRCT, dont 2/3 en dialyse et 1/3 en transplantation rénale. Il est d’autant plus important de développer un dépistage précoce que l’insuffisance rénale est souvent silencieuse, asymptomatique et découverte au stade des complications (par exemple l’anémie, l’hypertension artérielle…). Le diabète, les maladies vasculaires comme l’hypertension, le vieillissement de la population sont des causes d’IRCT, soit 7.000 nouveaux cas.

Or, le coût global du traitement de l’IRCT représente environ 2% du budget global de la santé.

 

Dépister l’insuffisance rénale : qui ?

Des recommandations par les agences nationales d’évaluation de la santé (ANDEM, HAS) sont  établies depuis 1996. La dernière date de 2004 et porte sur les moyens de ralentissement de la progression de l’insuffisance rénale. Ces recommandations sont destinées aux médecins généralistes et spécialistes, comme les cardiologues, endocrinologues, néphrologues.

Depuis 2002, les laboratoires de ville donnent la clairance de la créatinine par la formule de Cockroft qui représente une évaluation plus fiable de la fonction rénale.

Le dépistage concerne toute personne :

  • diabétique,
  • hypertendue,
  • présentant un surpoids,
  • prenant plus de 2 médicaments,
  • prenant des médicaments connus pouvant être néphrotoxiques (Lithium, Ains…),
  • devant subir une injection d’iode,
  • ayant des antécédents personnels ou familiaux d’atteinte rénale, urologique, de maladie inflammatoire ou de maladie pouvant comporter une atteinte rénale,
  • âgée de plus de 50 ans,
  • et de façon plus large, le grand public avec un dépistage simple qui doit se faire dans le cadre de la médecine du travail par bandelette urinaire.

 Dépister l’insuffisance rénale : comment ?

Prise de tension artérielle / dosage de la créatinine avec calcul de clairance / bandelette urinaire

Rechercher :

Nouvel Hôpital

Une nouvelle dimension

Notre offre de soins

Trouver un service

Trouver un service

Vos consultations

Prendre rendez-vous

Venir à l'hôpital

Plans d'accès