Informations cyberattaque

Le centre hospitalier de Cannes Simone Veil confirme que les données publiées dans la soirée du 1er mai lui appartiennent.

La direction du centre hospitalier condamne cette publication et regrette les dommages éventuellement occasionnés auprès de certains de ces patients, professionnels et partenaires.

La qualification des données exfiltrées se poursuit et un retour dans les prochains jours, circonstancié et personnalisé sera réalisé auprès des personnes et institutions concernées. Ce retour intégrera également des conseils en cybersécurité à tenir dans ces circonstances. Accompagné du CERT-Santé et de différents partenaires spécialisés en cybersecurité, la direction du centre hospitalier confirme avoir déposé plainte et contribuer activement à l’enquête en cours. Une alerte a également été envoyée à la CNIL et à l’ANSSI.

Par ailleurs, l’activité de l’hôpital a repris son cours quasi ordinaire. Le rétablissement du fonctionnement normal de son système d’information se fait à un rythme soutenu conforme au plan d’actions défini dès le début de la crise.

Le suivi de la gestion de cette crise continuera d’être assuré durant les prochains jours.

Retrouvez tous nos communiqués de presse liés à l’évènement :